:: États-Unis :: En ville :: Le bar Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Warning ! Jackass... (Gabriel & David)
Gabriel
♦ Sms : : 133
♦ Inscrit le : : 17/04/2019
Warning ! Jackass...


C’est vrai que Gabriel n’agit pas toujours de façon convenable. Il s’est souvent joué des humains, surtout des Chasseurs Dean et Sam Winchester. Généralement, quand il mettait en place un mauvais tour, c’était toujours pour « punir » des humains qui avaient fait de mauvaises choses. Finalement, ça ne partait pas toujours d’un mauvais sentiment. Mais depuis son retour, il ne s’était pas encore remis à ses anciennes activités. Peu à peu, il redevenait celui qu’il avait été avant. Sa Grâce revenait petit à petit et disons que Lucifer ne lui a pas laissé le choix que de la faire revenir un peu plus vite. Il sentait ses pouvoirs refaire surfaces. Enfin, ceux-ci ne l’avaient jamais vraiment quitté, puisqu’il avait été en mesure de tuer le Prince de l’Enfer, Asmodeus quelques jours après son évasion. Celui-ci n’avait eu que ce qu’il méritait après tout ce qu’il lui avait fait endurer. Le pire, c’est que Lucifer n’était même pas au courant que l’un de ses premiers Démons s’en était pris à son petit frère. Une fois son geôlier mort, Gabriel lui avait tout raconté et la surprise s’était aussitôt lu sur ses traits. Son aîné lui avait certifié qu’il n’était au courant de rien et que s’il l’avait été, il l’aurait libéré et de nouveau « puni » Asmodeus pour ça. Étonnement, même si la rancoeur demeure, Gabriel l’avait cru, parce qu’il sait, au fond de lui, que Lucifer ne ment jamais. Rien que de savoir que s'il l’avait su, il l’aurait libéré et vengé, le faisait remonter dans son estime. C’est con, mais il n’en fallait pas plus.  

Ce n’était pas pour autant, qu’ils étaient redevenus les meilleurs amis du monde. L’Archange déchu va ramer s’il veut récupérer la confiance de son cadet. Et ce dernier n’est même pas certain de ce qu’il voudrait réellement. Cette famille lui a terriblement manqué, voilà une certitude, mais il a vécu tellement longtemps sans eux, qu’il a appris à s’en passer. Pourtant, il est bien incapable de les haïr profondément pour toutes leurs erreurs. A la place, Gabriel voulait se vider un peu la tête, c’est pourquoi il s’était rendu dans un bar. Quelques verres qui n’auraient aucun effet sur lui, mais ça lui permettrait de souffler un peu. D’ici quelques jours, peut-être bien que sa vie prendra un autre tournant. Peut-être ressortira-t-il encore plus détruit qu’auparavant ou au contraire, qu'il ramènera ce qu’il veut du Purgatoire. Mais pourtant, il se doute que la route ne sera pas facile et qu’après, sans doute même qu’à son tour, il devra ramer pour tenter de nouer un semblant de lien avec son fils. Ce dernier a grandi sans figure paternelle et il est mort sans la protection de son père. Croire qu’il lui sautera au cou et lui pardonnera son absence, même aussi involontaire soit-elle, c’est aussi bête que de croire au Père Noël une fois l’âge adulte.

Du coin de l’oeil, il venait d’apercevoir un jeune homme qu’il connaissait, enfin qu’il avait déjà vu, parce qu’il ne lui a jamais parlé. Mais c’est avec Lily qu’il l’avait remarqué et sa fille était totalement différente quand cet avorton se trouvait dans les coins. Gabriel n’avait pas mis longtemps avant de se rendre compte qu’elle éprouvait un certain attachement envers ce Polymorphe. Un sentiment étrange s’empara alors de l’Archange qui n’avait jamais eu à ressentir ça par le passé. Etait-ce de la colère ? Il n’en avait pas l’impression. De la rancoeur ? Pourquoi donc, ce gosse ne lui avait rien fait d’autre que tenté de voler le coeur de sa fille, au sens figuré du terme. Peut-être était-ce alors ça, que ressentaient tous les pères humains du monde, lorsque leurs filles les trahissaient en se jetant au cou du premier abruti qui passe. Et celui-là, c’était même le roi des abrutis. Pourquoi ? Parce qu’il a l’idée de s’intéresser à la mauvaise fille voilà tout. Gabriel voulut voir ce qu’il avait dans le ventre, mais toujours au sens figuré du terme. Il n’a pas l’intention de se transformer en Hannibal Lecter et de l’éventrer. Même s’il s’agit d’un très bon film soit dit en passant. Il se contenta seulement de quitter son tabouret, son verre dans la main et de se diriger dans la direction du jeune homme qui arrivait en sens inverse. L’Archange lui rentra en plein dedans, lui renversant presque de manière théâtrale sa boisson sur sa chemise blanche. Ouh ça, ça va faire des tâches.

« Tu peux pas regarder où tu vas abruti ? »

Il faisait mine d’avoir un coup dans le nez et l’accusait à tort, évidemment, juste pour voir sa réaction. Histoire de savoir quel genre de type c’est vraiment.

lumos maxima

_________________
©️ OMEGA
Surprise ! I'm home


Ven 7 Juin - 12:28
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
David Lassiter
♦ Sms : : 52
♦ Inscrit le : : 10/05/2019
♦ où tu te trouves : : Natif de Chicago
♦ Job : : Etudiant au Chicago North College & surveillant dans un lycée pour payer ses études


Warning ! Jackass... Gabriel & David Lassiter  David a l’habitude de vivre sa vie comme il l’entend. Il ne veut donc pas suivre bêtement des cours à l’université et oublier de s’amuser à côté. Il finirait par le regretter plus tard, s’il faisait comme la plupart des autres étudiants. Mais se trouver en médecine n’est pas de tout repos. Son cursus n’est pas fait que de cours théoriques, le côté pratique est rythmé par ses prises de poste à l’hôpital. Gérer une équipe, anticiper ce qu’il n’a pas encore appris pour sauver des vies, ce n’est pas donné à tout le monde. Faire avec les infirmières qui ont l’âge d’être sa mère et qui refusent d’obtempérer, ce n’est pas gagné non plus. Avec ça, Lassiter travaille comme surveillant dans un lycée et c’est encore le moins stressant pour lui. Comme s’il vivait un retour en arrière. Les années de lycée, on leur crache dessus, mais tout bien réfléchi, c’était certainement la meilleure phase d’une vie. Pas pour tout le monde, mais pour une bonne partie de la population, c’est sûrement le cas. Pourtant, malgré son emploi du temps déjà bien chargé, le Polymorphe parvient encore à se dégager quelques heures pour s’amuser. Ce soir-là, il était dans un bar. Des examens de passés, il fallait fêter ça avec ses camarades. Ce n’est pas le genre de type qui a beaucoup d’amis, il n’en ressent pas le besoin, mais boire un coup, ça n’engage à rien. Certains faisaient ainsi redescendre la pression, d’autres noyaient leurs doutes dans l’alcool, craignant d’avoir tout raté en beauté. Pour ce qui est de David, il ne se sentait pas angoissé le moins du monde. Au lieu de stresser comme tous les jeunes de son âge, il était juste présent pour boire un verre ou deux. Mais ce n’était pas si drôle qu’il l’avait pensé en fin de compte. Les mecs étaient saoules et les idées pas très claires. Les filles cherchaient largement à faire tourner des têtes, quand certaines cherchaient à se rapprocher de lui. Le Polymorphe ne cherchait rien du tout. Il n’avait pas envie de repartir avec l’une d’entre elles à son bras. Voilà un petit moment que ses pensées sont absorbées par une autre personne, malheureusement pas présente ce soir-là.

David s’était levé, délaissant sur la table son verre au trois quart terminé. Prenant la direction des toilettes, il ne s’amusait pas vraiment. Le lendemain sonnerait également trop vite à son goût, avec la reprise des cours à l’université et dés huit heure en plus. Mais ce n’était pas les quelques heures de sommeil qui lui manqueraient, qui l’empêchaient de s’amuser. Il n’était seulement pas dans le même délire que les autres jeunes de son âge. Comme s’il y avait un immense fossé entre eux. Il avait besoin de quelques minutes de répit, ouvrant le robinet pour se passer un peu d’eau sur le visage. Là encore, dans les toilettes, il entendait rire, des voix d’hommes et de femmes. Certains passaient du bon temps dans une cabine de wc, voilà donc un endroit qu’il n’aurait jamais envie de visiter avec une demoiselle. Le Polymorphe leva les yeux au ciel, en attrapant un morceau d’essuie main, qu’il jeta ensuite dans la poubelle, avant de laisser le couple d’au moins deux personnes – il a entendu plus de trois voix – tranquille. Mais en sortant des toilettes, peut-être trop pressé de mettre de la distance entre ce qu’il venait d’entendre et sa propre personne, David n’eut pas le temps d’éviter l’homme qui venait dans le sens inverse. Le verre de ce dernier se renversa sur la chemise de l’étudiant. La prochaine fois, il en mettra une noire, il y aura moins de risque que ça tâche. Il n’allait pas s’énerver pour si peu, même s’il sentait, au travers de sa chemise, le liquide dégouliner sur son torse. Et ce n’était pas le moment d’envenimer la situation, l’autre homme semblait complètement saoul, ça ne rimerait à rien.

« Désolé, m’sieur. »

David n’est plus en âge de se fourvoyer dés lors qu’on l’accuse gratuitement. Autant tracer son chemin et faire comme si de rien n’était. Au moins, cette collision marque la fin de sa petite soirée. Il est vraiment temps qu’il rentre chez lui.
:copyright: Justayne

_________________
The secret side of me, I never let you see. I keep it caged but I can't control it. So stay away from me, the beast is ugly. I feel the rage and I just can't hold it.
Jeu 20 Juin - 8:41
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: