AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I don't need a guy right now, I need me | Ft. Dean Winchester

Aller en bas 
AuteurMessage
♦ Sms : : 33
♦ Né(e) le : : 14/04/1981
♦ Inscrit le : : 03/02/2018
♦ Age : : 37
♦ Location : : Sur les routes
♦ Job : : Chasseuse
♦ Humeur : Bonne, tant que Dana est en sécurité

MessageSujet: I don't need a guy right now, I need me | Ft. Dean Winchester   Dim 11 Fév - 18:39

Kathryn
Atkins

Dean
Winchester

"I don't need a guy right now. I need me."
Aujourd'hui semblait être une journée comme les autres, à une seule différence près. Aujourd'hui, j'avais décidé de laisser Dana sur la touche, je sentais qu'elle avait besoin de se reposer un peu après une telle semaine, alors, j'étais partie chasser seule.
J'avais tantôt lu un article qui parlait de plusieurs victimes retrouvées vidées de leur sang. J'avais déjà une idée sur le monstre auquel j'aurai à faire face, mais je me devais d'en être sûre.
Il était temps que je me mette en route.

Après quelques heures passées en voiture, je finis par arriver à Winfield, dans le Kansas. Le regard observateur, je venais tout juste de m'arrêter devant le poste de police puis je sortie de mon véhicule d'une démarche sûre afin d'entrer à l'intérieur du bâtiment.
J'épiais les lieux avant de me diriger vers l'un des agents présents sur place, commençant à sortir mon insigne.

- Madame ? En quoi puis-je vous aider ?

- Agent Harris, FBI. Je viens voir le corps d'Anna Mears qui a été retrouvé ce matin.

Répondis-je au policier en lui présentant mon insigne pendant quelques secondes avant de le ranger dans la poche intérieure de ma veste.

- Oh. Un de vos collègues est arrivé il n'y a pas très longtemps. Il a dû oublié de me prévenir de votre venue.

Je fronçais doucement les sourcils avant d'incliner la tête légèrement sur le côté, surprise d'apprendre qu'un véritable agent du FBI était dans le coin et s'intéressait à cette affaire.

- Oh, vous savez, on est tellement débordés qu'il nous arrive parfois d'oublier certaines choses…

- Certainement… Je vais vous conduire à la morgue.

Après avoir traversé plusieurs couloirs, nous étions arrivés devant la porte du centre médico-légal et mon regard se stoppa net sur le corps encore allongé sur la table que l'on pouvait apercevoir à travers la vitre. Les marques que la jeune femme possédait sur sa peau me rappelaient celles qu'avait le fantôme de ma mère lorsque je l'ai vu quelques années après sa mort.
Je repris très vite mes esprits puis regardais l'agent de police pour lui faire une signe de la tête en guise de remerciement.
Sans plus attendre, je poussais la porte afin d'entrer dans la pièce, rejoignant ainsi mon fameux "collègue" déjà présent.

- Bonjour. Je suis l'agent Harris.

Je sortis à nouveau mon badge pour le montrer au médecin légiste en regardant le grand brun en costume du coin de l'oeil, une éternelle question en tête : était-il vraiment un agent du FBI ou faisait-il comme moi ? S'il s'agissait du premier cas, j'espérais de tout coeur qu'il n'allait pas me griller.

_________________
Family business


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Sms : : 117
♦ Né(e) le : : 24/01/1979
♦ Inscrit le : : 05/01/2018
♦ Age : : 39
♦ Location : : Un peu partout
♦ Job : : Chasseur
♦ Humeur : Après une tarte, toujours bonne !

MessageSujet: Re: I don't need a guy right now, I need me | Ft. Dean Winchester   Jeu 15 Fév - 17:36

FB..What ?

Endormi sur son lit non défait, Dean était littéralement tombé de fatigue la veille, après avoir passé des heures entières sur son ordinateur, a essayé de trouver Castiel, qui demeurait toujours introuvable. Sammy, malgré le fait qu'il soit revenu au bunker, ne pouvait l'aider car il avait énormément besoin de repos après son accident. Ainsi, le Winchester devait s'occuper des recherches, devait agir sur le terrain, et, malgré qu'il refusât de le dire, il était pas mal épuisé. Alors que la pluie tombait abondamment sur le toit du bunker, déposant une mélodie monotone mais relaxante, Dean se réveilla par la vibration de son portable, posé sur la table de nuit en bois. Ouvrant difficilement les yeux, il tâtonnait le meuble de la main, pour poser la main sur son smartphone et répondit, sans même regarder le contact.

L'un de ses amis chasseurs, qu'il ne voyait pas beaucoup, li annonçait un meurtre bien trop suspect, ici même, au Kansas, à deux patés de maison du bunker. Ce dernier lui demandait alors s'il ne pouvait pas aller jeter un oeil, histoire de changer d'air, de changer d'enquête, et d'oublier quelque peu, Castiel. Ce dernier détail, était complètement impossible pour le Winchester, car il s'inquiétait toujours pour l'ange, quelque soit l'heure ou le jour de la semaine. Comme obnubilé par son abscence, Dean ne s'était jamais autant investi pour retrouver une personne disparue. Cependant, à moitié endormi, il accepta la demande de son ami, et finit par raccrocher. Afin de ne pas se rendormir jusqu’à l’heure du midi, il se leva et allait prendre sa douche pour se préparer.

Il devait se rendre au poste de police de Winfield afin d’aller observer le corps qui avait été retrouvé il y a quelques heures auparavant. Pour se faire, afin de ne pas paraître suspicieux, Dean se faisait passer pour un agent du FBI depuis maintenant quelques années. Cette méthode marchait presque à coup sûr pour obtenir des informations essentielles. Cependant, il était recherché par les vrais agents du FBI pour meurtre et autre, alors, lorsqu’il tombait nez à nez avec eux sur le terrain, la tension était fortement palpable.
Après s’être préparé, il prit tranquillement la route à bord de son Impala, ayant laissé une note pour Sam pour le prévenir de son absence.

Arrivé au poste de police, il se présenta à l’accueil, présentant son badge à la secrétaire, il lui expliqua la raison de sa venue. Sans trop de difficultés et de question, la secrétaire le guida jusqu’à la morge, située au fond du bâtiment. Dean s’arrêta quelques secondes, pour prendre un café à la machine, ce qui, agaça quelque peu la secrétaire, qui devait certainement pensé qu’il était culotté. Il reprit cependant la route après quelques minutes, et rentrait dans la morge, l’air toujours confiant alors qu’il montrait de nouveau son badge au médecin légiste.

-Agent Jackson, FBI, dit-il en rangeant son badge et en se tournant vers le corps, déjà installé. Qu’avons-nous ici ?

-La victime s’appelle Hannah Kayles. Elle était une jeune entrepreneuse de 34 ans qui travaillait pour une grande marque de vêtement. Etant donné les profondes entailles qu’elle possède, notamment sur ses poignets, commença le médecin légiste en s’approchant du corps, je dirais qu’elle s’est débattue face à un animal, sans doute un loup ou un renard, car ces griffes ne peuvent appartenir qu’à eux.

Alors que Dean, buvant une gorgée de son café peu élaboré et prestigieux, observait les blessures, il relevait le regard vers la porte d’entrée, où une jeune femme venait d’entrer. Lorsqu’elle présenta son badge au médecin légiste, il toussa de surprise, renversant quelques gouttes de café sur sa chemise blanche. Si elle était vraiment un agent, la couverture de Dean n’allait pas faire longtemps long feu.
Adressant un sourire peu détendu à Kathryn, alors qu’elle s’approchait de lui, le Winchester se raclait la gorge, reprenant la parole.

-Agent Jackson, reprit Dean en lui tendant sa main, l’air le plus serein possible. De quel bureau venez-vous ? Je ne m’attendais pas à être accompagné d’une collègue.




Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Sms : : 33
♦ Né(e) le : : 14/04/1981
♦ Inscrit le : : 03/02/2018
♦ Age : : 37
♦ Location : : Sur les routes
♦ Job : : Chasseuse
♦ Humeur : Bonne, tant que Dana est en sécurité

MessageSujet: Re: I don't need a guy right now, I need me | Ft. Dean Winchester   Sam 24 Fév - 14:15

Kathryn
Atkins

Dean
Winchester

"I don't need a guy right now. I need me."
Le coeur battant légèrement plus fort et plus rapidement que la normal, je pris une profonde inspiration après avoir écouté sa question. C'est ainsi qu'avec une briève hésitation, je finis par lui répondre d'une voix calme et sûre.

- Oklahoma. On a eu le même type de meurtres là-bas et la piste nous a conduit jusqu'ici, et on sait de source sûre qu'il ne s'agit pas d'un animal. C'était à se douter qu'un de nos confrère du Kansas y fasse également sa petite enquête. Mais qu'on se comprenne bien, agent Jackson. Une fois retrouvé, l'assassin retournera avec moi à Oklahoma City pour y être jugé et incarcéré.

Une fois avoir terminé de lui expliquer le topo, je m'approchais lentement du corps de la jeune femme afin d'examiner ses blessures de plus près.
Les yeux légèrement plissés, mon regard suivit l'un de ses bras jusqu'à son poignet complètement mutilé. Un profond soupire se fit entendre et mes yeux se posèrent finalement sur le médecin légiste, puis sur l'agent Jackson.

- Je vais me rendre sur le lieu de travail de la victime, voir si je peux en apprendre plus sur elle. Si jamais vous avez une piste, agent Jackson, appelez-moi.

Lui annonçais-je en m'approchant de lui afin de lui glisser mon numéro inscrit sur un bout de papier dans sa poche. Mon regard plongé dans le sien pendant ce lapse de temps, je me saisis de son verre de café afin d'en prendre une grogée avant de lui remettre en main, puis je finis par lui tourner le dos pour ensuite me diriger vers la porte qui rejoignait l'un des couloirs principaux. Je jouais le rôle d'un agent dur, et ça me plaisait. Face à un autre véritable agent, je n'avais guère vraiment le choix si je ne voulais pas que ma couverture saute. Le bruit de mes pas se faisait entendre le long des couloirs jusqu'à-ce que j'atteigne la porte principale menant à l'extérieur.

Je descendis ensuite les quelques marches pour finalement rejoindre ma voiture dans laquelle je m'installais. Je poussais un autre profond soupire, essayant de réguler doucement mon rythme cardiaque ainsi que mon coeur battant. Les souvenirs prirent soudainement le dessus, me laissant me remémorer la vision de l'esprit de ma mère couverte de ces mutilations. Une vision qui me hantait toujours depuis tant d'années sans que Dana n'en soit au courant. Je devais continuer de lui faire croire que j'étais assez forte pour continuer à aller de l'avant malgré tout.

Les yeux clos, je secouais légèrement la tête en espérant faire disparaître ces images de mon esprit puis je tournais la clef qui fit démarrer le moteur de mon véhicule. Je pris une grande inspiration en regardant maintenant droit devant moi, sans pour autant prendre le courage de reprendre la route.

_________________
Family business


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Sms : : 117
♦ Né(e) le : : 24/01/1979
♦ Inscrit le : : 05/01/2018
♦ Age : : 39
♦ Location : : Un peu partout
♦ Job : : Chasseur
♦ Humeur : Après une tarte, toujours bonne !

MessageSujet: Re: I don't need a guy right now, I need me | Ft. Dean Winchester   Jeu 1 Mar - 17:33

FB..What ?

I l en avait connu des situations compliquées, tendues et périlleuses, mais, celle qu'il était en train de vivre était un cas exceptionnel. Durant ses enquêtes, il essayait toujours de ne pas tomber avec des vrais fédéraux, car il savait que sa couverture allait être directement brûlée, et qu'il irait faire un nouveau séjour en garde à vue, avant de s'échapper une nouvelle fois. Il avait beau été en enfer, au purgatoire, combattu les démons et les créatures les plus vicieuses qu'il soit, il restait angoissé et tendu à côté d'un agent. À croire qu'il avait plus peur des humains que des créatures après tout...Encore une fois, il aurait tant aimé que Sam soit là, avec lui, car ce dernier aurait nettement mieux géré la situation que lui. Dean avait une peur bleue de commettre un faux pas, un lapsus ou autre qui endommagerait sérieusement sa couverture, et qu'il le mettrait "en danger".

Contrairement à lui, la jeune femme qui se trouvait à ses côtés avait l'air extrêmement sûre d'elle. Elle était le genre de personne à qui l'on ne contestait pas les ordres qu'elle dictait dans la pièce principale, qui pouvait réprimander ses employés, car ils n'avaient pas ramené le bon café qu'elle avait demandée. En d'autres termes, elle était une dure à cuire, une battante, mais, fort heureusement pour Dean, elle ne semblait pas l'avoir reconnu, ce qui le détendit quelque peu.
Son ton froid et autoritaire ne lui plaisait guère, tout comme le fait d’emmener le « meurtrier » à Oklahoma. En effet, Dean avait déjà prévu de tuer le coupable, en autres, le démon ou le loup-garou qui avait fait ceci.

Préférant ignorer cette remarque, il se rapprochait du corps pour analyser de nouveau le corps de la victime, tout en lançant des coups d’œil suspects vers Katy. Elle semblait soudainement peu à son aise dans cette pièce, bien que son ton restât froid et sec. Lorsque qu'elle s’approchait de lui, il se redressa, et suivait attentivement les mouvements de sa main, qui venait de déposer sa carte dans sa poche. Froide, autoritaire, et culottée en plus que ça, Dean commençait à l'apprécier malgré qu'elle représentait toujours un "danger" pour lui. Il avait toujours aimé les femmes qui savaient ce qu'elles voulaient, les femmes sûre d'elles et optimistes. Nul doute que Kathryn lui faisait une bonne impression pour le moment.

-Oh, croyez-moi, je n'hésiterai pas à vous appeler agent Harris, dit-il, en lui adressant un petit clin d’œil charmeur.

Voyant, ensuite la jeune femme partir, il s'excusa rapidement auprès du médecin légiste, et quitta à son tour la lugubre morgue. La jeune agent avait quitté bien trop rapidement la pièce à son goût, et, il se devait d'aller vérifier si tout allait bien. Ainsi, c'était également un prétexte de revoir une nouvelle fois la jeune femme, avant qu'elle ne disparaisse à tout jamais.
Longeant le couloir par lequel il était arrivé, il lançait son gobelet vide de café dans la poubelle. Ce dernier manqua sa cible et tomba à quelques centimètres de la poubelle. L'air innocent, regardant à droite et à gauche pour s'assurer que personne ne l'avait vu, il continuait sa route jusqu'à sortir du commissariat.

Sortant les clés de l'Impala de sa poche de pantalon, son regard tomba directement sur la voiture de l'agent Harris. Le Winchester comprit immédiatement, à la suite du regard quelque peu affolé de la femme, que quelque chose n'allait pas. Fronçant alors les sourcils, il vient vers elle, et toquait à son carreau, côté conducteur.

-Tout va bien là-dedans agent Harris ? Vous venez de voir un démon ? Plaisanta-t-il afin de détendre l'atmosphère.




Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Dean Winchester le Lun 5 Mar - 15:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Sms : : 33
♦ Né(e) le : : 14/04/1981
♦ Inscrit le : : 03/02/2018
♦ Age : : 37
♦ Location : : Sur les routes
♦ Job : : Chasseuse
♦ Humeur : Bonne, tant que Dana est en sécurité

MessageSujet: Re: I don't need a guy right now, I need me | Ft. Dean Winchester   Dim 4 Mar - 15:06

Kathryn
Atkins

Dean
Winchester

"I don't need a guy right now. I need me."
J'en faisais des cauchemars toutes les nuits. Des cauchemars de ma mère. Mais ceux-là m'effrayaient moins que ceux de ma soeur qui me réveillaient à chaque fois. La peur de la perdre était si forte qu'elle en prenait souvent le dessus, nous mettant parfois en danger lors de nos chasses. J'étais responsable d'elle, et s'il lui arrivait quoi que ce soit, j'en serai effondrée et je savais que je ne pourrais jamais m'en remettre. Elle était ma petite soeur et je l'aimais plus que tout au monde.

Soudainement, un bruit me sorti à nouveau de mes pensées et d'un sursaut, je sortis mon arme par réflexe pour la pointer sur la vitre de ma voiture devant laquelle se trouvait mon "collègue".

- Oh, ce n'est que vous...

Un profond soupire rassuré se fit entendre avant que je ne pose mon arme sur le siège passager en baissant ma vitre. Sa petite plaisanterie à propos du démon n'avait pas eu grand effet sur moi puisque qu'aucun sourire n'avait éclairci mon visage. Le regard levé vers lui j'arquais doucement un sourcil avant de reprendre un air tout à fait neutre.

- Oui, tout va parfaitement bien, Agent Jackson. Mais je vous conseil de ne plus me surprendre ainsi à l'avenir. On ne sait jamais de quoi les gens peuvent être capable lorsqu'ils ont peur...

Affirmais-je en désignant mon réflexe de quelques instants plus tôt qui aurait pu être plus lui être fatal. Mon regard recentré sur la route, je me perdis à nouveau dans une légère réflexion avant de prendre une petite inspiration. Je tournais maintenant la tête vers mon "collègue" pour le regarder, les yeux plissés, comme s'il attisait ma curiosité.

- Vous vouliez quelque chose en particulier ou vous aviez juste envie que je fasse un arrêt cardiaque ?

Le questionnais-je avec sarcasme avant de finalement couper le moteur de mon véhicule afin de ne plus entendre ce bruit de fond quelque peu gênant.

Je trouvais cet homme un peu particulier, j'avais l'impression qu'il cachait quelque chose et il semblait quelque peu tendu lorsque nous étions dans la chambre mortuaire. Je finis par remarquer les quelques gouttes de café sur sa chemise blanche, comme s'il avait été surpris. La tête légèrement inclinée sur le côté pendant que je le détaillais, il semblait toujours un peu mal à l'aise malgré son air charmeur. J'avais l'impression qu'il aimait flirter avec les filles en vue de ce qu'il m'avait répondu avant que je ne parte, chose à laquelle je n'avais pas envie de prêter attention d'ailleurs. Mais je ne pouvais pas me le cacher, il restait attirant.
Cependant, il était hors de question que je succombe à son charme. J'étais venue ici pour chasser, me vider l'esprit pendant que Dana se reposait. Et je comptais bien terminer ce travail, seule. Il me fallait simplement le mettre hors jeu pour qu'il ne se mêle plus de cette histoire. Un agent fédéral face à un monstre... On savait lequel gagnerait, et je refusais d'avoir la mort d'un innocent sur la conscience.

- Vous savez, je pense que vous devriez rentrer chez vous et me laisser faire ce boulot toute seule. Il s'agit de mon affaire après tout, pas de la vôtre.

_________________
Family business


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Sms : : 117
♦ Né(e) le : : 24/01/1979
♦ Inscrit le : : 05/01/2018
♦ Age : : 39
♦ Location : : Un peu partout
♦ Job : : Chasseur
♦ Humeur : Après une tarte, toujours bonne !

MessageSujet: Re: I don't need a guy right now, I need me | Ft. Dean Winchester   Sam 10 Mar - 9:36

FB..What ?

Cette fille, mystérieuse, mais pourtant l'air sûre d'elle et culottée, l'intriguait fortement. Il faut dire qu'elle avait tout ce que Dean aimait : Du répondant, un certain charisme, et une force de caractère sans doute grande. En plus d'avoir un physique atypique et plaisant à regarder, l'agent Harris gardait en elle une part de mystère qui valait le coup d'être "explorée". Il était évident que si elle n'avait pas été un agent du FBI, Dean l'aurait dragué sans scrupule, et sans risque. Étrangement, dans sa petite voiture, la jeune femme avait l'air bien anormalement apeurée, effrayée alors qu'il n'y avait absolument personne dans les environs. Elle semblait, plus, bouleversée par la visite dans la morgue qu'autre chose...À la vue de l'arme pointée sur lui, à travers le carreau, Dean se recula, levant par réflexe les mains en l'air, en signe de "paix". Haussant un sourcil, il penchait sa tête sur le côté en pinçant ses lèvres, baissant ses mains une fois l'arme reposée sur le siège.

-Oui, ce n'est que moi, mais, il pointait l'arme d'un signe de tête, je peux voir que vous avez d'excellents réflexes ! Finit-il, en souriant quelque peu timidement.

Cette fille, en plus d’être mystérieuse était, de plus, imprévisible. Heureusement, pour sa propre vie, qu’elle n’était pas trop impulsive, car, si cela avait été le cas, elle aurait sans doute tiré sans hésitation, et Dean aurait été, une nouvelle fois, dans une mauvaise posture. Quoi qu’il en soit, agent ou non, elle était bien préparée à une quelconque attaque, toujours sur ses gardes, et toujours précis dans ses mouvements.
Se rapprochant doucement de la voiture, il penchait la tête sur le côté, en signe de désolation.

-Mais mon but n’était pas de vous faire peur agent Harris, je vous ai juste vu quelque peu paniquée et en consternation, je me suis simplement dit, en bon collègues que nous sommes, que j’allais venir vérifier si tout allait bien. Il se pinçait les lèvres, murmurant pour lui-même -Sans doute pas une bonne idée…

Dean n’osait imaginer sa réaction s’il aurait dû expliquer à Sam pourquoi il s’était fait tirer dessus. Ce dernier, malgré la possible gravité de la situation, l’aurait très certainement charrié durant de nombreux jours, une fois son frère rétablit.
Posant ses deux mains sur l’appui de fenêtre, Dean en profita pour jeter un coup d’œil rapide à l’intérieur de la voiture. Sans savoir pourquoi, il avait un doute que cette femme soit une véritable employée du FBI, il avait l’impression qu’elle cachait sa vraie identité, tout comme lui d’ailleurs…Cependant, il pouvait se tromper, et ne pouvait pas dévoiler qui il était maintenant, au risque de ruiner sa couverture.

Après son inspection rapide de la voiture de l’agent Harris, qui semblait confirmer ses doutes qu’elle n’était qu’une simple citoyenne, son regard vert croisa le regard analyseur de Katrhyn sur lui. L’avait-elle reconnu ? Ou peut-être se demandait-elle si elle l’avait déjà vu quelque part…En tout cas, Dean n’aimait pas qu’elle le fixe si intensément, et préférait se redresser. Il n’approuvait pas les dernières paroles de l’agent, après tout, c’était son affaire, sa chasse, mais, de par le regard intimidant de Katy, il préférait ne pas discuter.
Avec l’aide de Sam, il allait enquêter sur ce meurtre, et allait, comme toujours, tuer le responsable. Avalant sa salive, il se raclait la gorge, reculant d'un pas en hochant la tête.

-Vous avez probablement raison, et c'est donc pour ça que je vais venir apporter mon aide, tout de même. De plus, ce serait agréable de prendre un verre à deux, vous réchaufferez sans doute l'atmosphère, finit-il en lui adressant un clin d’œil.

Dean devait sans doute être plus bon chasseur que dragueur, étant donné le regard presque meurtrier que Katy lui lançait à l'instant. Si Sam avait été là, il aurait certainement soupirer de lassitude, tant son frère était lourd. Passant une main sur sa nuque, il se raclait la gorge, en montrant ,d'un geste peu assuré, son Impala non loin.

-Je...Je vais y aller, sans doute, peut-être à ce soi...demai...Observant toujours le regard lassé de Katy, il ne prit pas la peine de finir sa phrase, et continuait sa marche jusqu'à "Baby", sans se retourner.







Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Sms : : 33
♦ Né(e) le : : 14/04/1981
♦ Inscrit le : : 03/02/2018
♦ Age : : 37
♦ Location : : Sur les routes
♦ Job : : Chasseuse
♦ Humeur : Bonne, tant que Dana est en sécurité

MessageSujet: Re: I don't need a guy right now, I need me | Ft. Dean Winchester   Mer 14 Mar - 3:00

Kathryn
Atkins

Dean
Winchester

"I don't need a guy right now. I need me."
Un léger soupire se fit entendre alors que j'attrapais mon arme posée sur le siège pour la ranger, sans prendre la peine de regarder mon "collègue".

- Tout va parfaitement bien. C'est juste que... Vous n'avez pas vu les massacres que ce monstre a fait à Oklahoma, et il est de pire en pire... Je m'attends à ce qu'il y ai très bientôt un prochain meurtre et j'espère être là pour l'en empêcher, cette fois.

Évidemment, mes paroles n'étaient principalement que mensonge. Il n'y avait eu aucun autre meurtre dans cet État, ou du moins, je n'étais pas au courant. Et si c'était le cas, mon père s'en était déjà sans doute chargé. Mais je devais jouer le jeu jusqu'au bout pour que l'agent Jackson continue de croire en ma couverture. Ce serait un peu stupide de me faire arrêter par le FBI alors que ce monstre court toujours dans les rues. Ce monstre... Enfin, j'avais une idée bien précise de ce que c'était. Et j'étais même prête à parier qu'il n'était pas tout seul.

Même si je devais bien l'avouer, cet agent du FBI m'intriguait, mais je me devais de rester concentrée sur mon objectif principal. Le problème n'en restait pas moindre... Il venait tout juste de m'annoncer qu'il allait tout de même m'offrir son aide, ce qui me fit lever les yeux au ciel avec une légère insolence.
C'est lorsque j'entendis la fin de sa phrase que je tournais la tête vers lui d'un air abasourdi. Les sourcils arqués, je me replacer doucement dans mon siège afin de mieux lui faire face pendant que mon visage s'assombri d'agacement.

- Une jeune femme vient d'être assassinée et tout ce que vous trouvez à faire, au lieu d'enquêter, c'est de me draguer ? Mais quel genre d'agent du FBI êtes-vous ?!

Haussais-je un peu le ton en fronçant maintenant les sourcils. Ma réaction le rendit visiblement mal à l'aise et il ne mit pas longtemps avant de s'éclipser, ne terminant même pas sa phrase. Il avait bien fait de partir aussi rapidement car quelques secondes de plus, et je serais sortie de ma voiture. Et les choses ne se seraient peut-être pas passées de la même façon...

Une chose était maintenant sûre, mes doutes sur lui ne pouvaient cesser de s'accroisser. Je voyais mal un véritable agent agir de la sorte envers l'une de ses collègues pendant une enquête comme celle-ci. Je le suivais du regard jusqu'à-ce que qu'il finisse par monter dans son Impala, tout en redémarrant le moteur de mon véhicule d'un profond soupire. Je devais me reconcentrer. Je pris finalement la route jusqu'à arriver devant un motel appelé le Sonner Motor Inn où je m'arrêtais afin de me poser un peu.
Je sortis de ma voiture et claqua la portière avant d'aller ouvrir le coffre pour attraper un sac que je portais maintenant sur une épaule. Après avoir tout verrouillé, j'entrais dans le bâtiment et demandais une chambre à l'accueil que je réglais en espèce.
Les clefs de la chambre 21 maintenant en main, je m'y rendis sans plus attendre. Bien rapidement, je sorti un livre de mon sac et l'ouvrit. La lecture était l'une des rares choses qui m'aidait à réfléchir dans ce genre de situation.

Évidemment, ce n'était pas un roman policier ou quelque chose de ce genre, non. Tout ce que je lisais concernait de près ou de loin le surnaturel. Installée devant une table, je me perdis entre les lignes de cet ouvrage pendant près d'une heure jusqu'à-ce que finalement, une idée, certainement stupide, me vienne à l'esprit.
Ce fut sans attendre que je changeais de tenue pour mettre quelque chose de plus civil. Bien évidemment, j'avais banni la robe parce qu'en effet, ce n'était pas vraiment patrique pour se battre ou pour cacher une quelconque arme.
Une fois prête, je me précipitais à l'extérieur du bâtiment pour retrouver ma voiture afin de me rendre au Say When Saloon qui ne se trouvait pas très loin du poste de police ainsi que de l'endroit où a été retrouvé la défunte Anna.
Ce soir... C'est moi qui allait jouer la victime.

_________________
Family business


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Sms : : 117
♦ Né(e) le : : 24/01/1979
♦ Inscrit le : : 05/01/2018
♦ Age : : 39
♦ Location : : Un peu partout
♦ Job : : Chasseur
♦ Humeur : Après une tarte, toujours bonne !

MessageSujet: Re: I don't need a guy right now, I need me | Ft. Dean Winchester   Dim 18 Mar - 17:54

FB..What ?

Retrouver « Baby », sa célèbre Chevrolet Impala de 1967, était bien plus apaisant que face à cette femme, qui, il fallait le dire, avait du cran. Il était clair, et évident, que, vers la fin de la discussion, l’agent Harris ne pouvait plus le supporter. Il entendait encore résonner sa phrase « Une jeune femme vient d'être assassinée et tout ce que vous trouvez à faire, au lieu d'enquêter, c'est de me draguer ? Mais quel genre d'agent du FBI êtes-vous ?! » Elle avait dit ceci avec une telle agressivité, que Dean avait pensé qu’elle serait sortie de sa voiture pour lui régler ses comptes. Si l’agent Harris savait qui il était vraiment, elle comprendrait que les longues et fastidieuses enquêtes n’étaient pas son point fort. Pour Dean, le plus intéressant était le moment où il tuait, une bonne fois pour toute, le coupable.

Reprenant la route jusqu’à son bunker, il mit « Paint in Black » des Rolling Stones, à son volume maximal. Quand il était seul, il ne pouvait pas faire un seul trajet sans mettre de musique. C’était un moyen pour lui de décompresser, malgré la gravité du meurtre qu’il venait de voir.

-« I see the girls walk by dressed in their summer clothes, I have to turn my head until my darkness goes. I see a line of cars and they’re all painted in black” Chanta-t-il en tapotant énergiquement ses doigts sur le volant, tout en gardant ses yeux rivés sur la route, toujours déserte, de l’état du Kansas.

Si Sammy avait été là, il aurait probablement soupiré, et aurait cherché des informations complémentaires sur le meurtre, ignorant son grand frère, en bon élève qu’il était. Oui, ce n’était plus un secret, Dean se reposait beaucoup sur son petit frère, concernant les recherches à faire. En revanche, c’était en parti lui qui faisait le sale boulot, épargnant ainsi Sammy, la plupart du temps.
En arrivant au bunker, il pouvait voir, comme il s’y attendait, Sammy sur son ordinateur, assis à la table centrale du salon, recherchant des informations sur les meurtriers, du moins, sur les loups-garous.

-Pourquoi est-ce toujours quand tu n’es pas là que je tombe sur des vrais agents du FBI ? Demanda-t-il à Sammy en ouvrant le frigo pour en sortir une bière. -Une vraie dure à cuire, elle m’a direct remballé quand j’ai voulu la draguer.

-Tu as fait ta technique du café chaud ? Demanda Sam, en se tournant vers Dean, qui venait de s’asseoir et de poser ses pieds sur la table.

-Quoi ? Cette technique marche…d’habitude.
Dit-il, buvant une gorgée de sa bière.

Le reste de la journée se passait normalement. Sam avait découvert que la meute de loup-garous aimait passer leur soirée au Say When Saloon, près du commissariat de ce matin. Sans hésitation, Dean avait pris les armes nécessaires, et avait repris la route, laissant Sam au bunker, étant donné sa jambe dans le plâtre. Il avait abandonné son costume "d'agent", pour laisser place à sa traditionnelle tenue de chasseur, qu'était un jean délavé, une chemise à carreau, et une veste en jean noire. Ce soir, il allait chasser, seul, le loup...





Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Sms : : 33
♦ Né(e) le : : 14/04/1981
♦ Inscrit le : : 03/02/2018
♦ Age : : 37
♦ Location : : Sur les routes
♦ Job : : Chasseuse
♦ Humeur : Bonne, tant que Dana est en sécurité

MessageSujet: Re: I don't need a guy right now, I need me | Ft. Dean Winchester   Dim 18 Mar - 20:02

Kathryn
Atkins

Dean
Winchester

"I don't need a guy right now. I need me."
Au début, mon intuison quant au monstre auquel j'aurai à faire face me faisait croire à un vampire, mais sur la route, perdue dans mes pensées les plus profondes, je réalisais que je me trompais. Je fonçais droit dans la gueule du loup, sans mauvais jeu de mot.
Les marques sur le corps de la victime faisaient allusion aux morsures de ces suceurs de sang, mais le détail qui venait de me revenir en tête, c'était toutes ces marques de griffures. J'avais remarqué les entailles qu'elle possédait sur les poignets, des entailles qui me faisaient certes penser à celles que ma mère avait, mais pas totalement. Elles étaient plus profondes, moins précises, comme si un animal lui avait donné un bon coup de griffes. Il m'avait fallut prendre du recule pour réussir à faire cette différence sans penser à maman. Mes mauvais souvenirs aurait pu me tuer en m'amenant à croire qu'il s'agissait d'un tout autre type de monstre. Il fallait que je fasse quelque chose à ce sujet...

Mais pour l'heure, là n'était pas ma priorité. Je devais mettre fin au massacre de ce loup garou qui, en y repensant, ne serait peut-être pas seul...
Les yeux rivés sur la route, je sorti mon téléphone portable et composais le numéro de Dana afin de la mettre au courant des actualités.
Tombant sur son répondeur, je décidais de lui laisser un message afin qu'elle ne s'inquiète pas pour moi et également pour lui dire que je serai bientôt de retour. Il était hors de question de lui expliquer mon plan quelque peu stupide, sans quoi, elle tenterait sans doute de me rejoindre pour me venir en aide.
Une fois le message enregistré, je raccrochais et posais l'appareil sur le siège passagé.
Au bout de plusieurs longues minutes, je finis par arriver au Say When Saloon où je m'arrêtais.
Je poussais un profond soupire, peu sûre de moi pour le coup, avant de finalement m'attacher les cheveux et de sortir de mon véhicule. Je fixais le bâtiment pendant quelques courtes secondes avant de prendre une grande inspiration et d'entrer à l'intérieur. Je devais me faire remarquer par ce monstre et pour cela, jouer le rôle d'une jeune femme solitaire et fragile était sans doute la meilleure tactique.

Après m'être installée au comptoir, je demandais au barman de me servir un verre de whisky. De ses yeux perçants, c'était comme s'il me dévisageait alors que je détournais doucement le regard pour voir ce qui se passait autour de moi, comme si j'attendais l'arrivée de quelqu'un.

- Qu'est-ce qu'une jeune femme comme vous vient faire ici ?

Je finis par réaliser que c'était à moi qu'on s'adressait. Le verre d'alcool était maintenant posé devant moi et mes yeux rencontrèrent à nouveau ceux du barman.

- Oh, euh.. Je.. Je ne sais pas vraiment.. J'avais besoin d'un bon verre, sans doute...

Cet homme me dévisageait de plus belle en reculant d'un pas avant de regarder un autre homme se trouvant à l'autre bout du comptoir. Je fis mine de ne rien remarquer afin de ne pas ruiner ma couverture, puis j'attrapais mon verre d'une main pour le boire d'une traite.
J'avais déjà quelques doutes sur ce qui se trâmait et j'étais heureuse de voir à quel point mon plan fonctionnait pour une fois avec tant de facilité. Le dit-homme se trouvant plus loin se rapprocha finalement de moi, comme pour venir me faire la discussion. Je tournais la tête vers lui avant de l'incliner légèrement sur le côté, un sourcil arqué, muni d'un léger sourire "timide".

Les minutes défilèrent pendant que nous discutions de tout et de rien. Il me posait beaucoup de questions à propos de ma vie personnelle auquels il n'eut droit qu'à des réponses évasives, ce qui avait l'air de l'intriguer. J'aperçu soudainement, loin derrière lui, l'agent du FBI auquel j'avais fait face quelques heures plus tôt. Mon regard se concentrait à nouveau sur mon interlocuteur avant que je ne lui propose de continuer notre petite conversation ailleurs, sous le regard toujours perçant du barman qui nous fixait d'un petit sourire mauvais pendant que nous quittions le bar.
Je savais exactement ce que je devais faire maintenant, mais pour cela, je devais attendre qu'il me révèle sa vraie identité, je voulais être sûre qu'il ne s'agissait pas d'un innocent avant de lui tirer une balle dans le coeur. Et je voulais également être sûre qu'il n'agissait pas seul.

_________________
Family business


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I don't need a guy right now, I need me | Ft. Dean Winchester   

Revenir en haut Aller en bas
 
I don't need a guy right now, I need me | Ft. Dean Winchester
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CR] Unhappy King Charles : par Crom...well
» [ACC] Demande pour Dean Ambrose [SmackDownLive]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Angels of hell :: États-Unis :: Kansas-
Sauter vers: